Le parquet national financier a annoncé sa volonté d’ouvrir une enquête préliminaire à destination du groupe français Areva, suite à une plainte déposée par un syndicat de l’entreprise. En effet, la CFE-CGC accuse le groupe de délit d’information mais également de tromperie avérée, et c’est pourquoi elle a saisi la brigade financière afin qu’une enquête sur ce dossier soit menée. En effet, l’objet principal du litige réside dans la communication d’Areva qui aurait incité ses salariés à investir dans le groupe alors que sa santé financière n’était pas au beau fixe.

Aussi, le syndicat estime qu’il y a eu un déficit d’information mis en place de manière délibérée par la direction du groupe dans le but de faire face à une situation boursière qui à l’époque était inquiétante. Ce sont au total plus de 300 salariés qui se sont donc constitués partie civile et qui ont mis en place un dépôt de plainte afin que toute la lumière soit portée sur ce dossier.

Alors que le groupe français réalise une performance boursière qui dépasse toutes les attentes depuis juillet dernier, cette situation s’avère être une mauvaise nouvelle car cela va peut-être impacter sur le court terme les résultats boursiers d’Areva. Vous pourrez suivre l’évolution des cours de bourse d’Areva en vous connectant par exemple à la plateforme boursière Ness FX, mais aussi à celle d’UFX, afin de mieux cerner la manière dont vont réagir les traders vis-à-vis de cette actualité négative pour le groupe français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *